la ronde des mois (3)

Publié le par marivais

En ce début de mars, je n'ai pu vous donner la poésie choisie, je n'étais pas rentrée de vacances et je n'avais pas d'accès à internet. Maintenant  je  suis prête, je vous ai donc préparé une poésie d'Alfred de Musset. La voici : .

À la mi-carême.

Le carnaval s'en va, les roses vont éclore;
Sur les flancs des coteaux déjà court le gazon.
Cependant du plaisir la frileuse saison
Sous ses grelots légers rit et voltige encore,
Tandis que, soulevant les voiles de l'aurore,
Le Printemps inquiet paraît à l'horizon.

Du pauvre mois de mars il ne faut pas médire;
Bien que le laboureur le craigne justement,
L'univers y renaît ; il est vrai que le vent,
La pluie et le soleil s'y disputent l'empire.
Qu'y faire ? Au temps des fleurs, le monde est un enfant;
C'est sa première larme et son premier sourire.

C'est dans le mois de mars que tente de s'ouvrir
L'anémone sauvage aux corolles tremblantes.
Les femmes et les fleurs appellent le zéphyr;
Et du fond des boudoirs les belles indolentes,
Balançant mollement leurs tailles nonchalantes,
Sous les vieux marronniers commencent à venir...

Alfred de Musset (1810-1857)

Publié dans la ronde des mois

Commenter cet article

Mpie56 10/03/2010 23:24


Bel hommage au mois de mars !


koko 10/03/2010 11:03


Merci , j'ai eu l'impression d'entendre une bise en lisant


Véronique D 09/03/2010 23:52


Pour moi, mars est un mois difficile...


lizagrece 09/03/2010 08:49


Le mois de Mars est poétique !