réponse

Publié le par marivais

Je vous donne les réponses. Tout d'abord pour les spécialités culinaires, il y en a deux.

 

La première, les petits patés.

Au XVIII siècle Le Vice Roi des Indes nommé Lord Robert Clive arriva à Pézenas pour prendre quelques repos accompagné de sa cour, valets et cuisiniers.

Lors de ses réceptions, il servait régulièrement des Petits Pâtés un met incontournable qui enchantait ses galantes...

Ainsi le mélange salé-sucré si particulier conquit bientôt le coeur des Piscénois.
Vue l'accueil chaleureux que Lord Clive reçu et aprés plusieurs séjours, en guise de remerciements, il laissa à Pézenas la recette de ce fameux "Petit Pâté".

Depuis le Petit Pâté est devenue la spécialité de Pézenas.

Il a été retrouvé des écrits à Market Drayton en Grande Bretagne dans lesquels Lord Robert Clive évoque ses séjours à Pézenas.

 

 La seconde, les berlingots dont voici la légende.

Grand frère de la "Bêtise de Cambrai", cousin germain de la "Chique" et du "Sucre d'Orge" avec un tour de main et un parfum spécial , notre "Berlingot" naquit dans l'une de ces échoppes qui sont remises en valeur par le comité de "La Mirondela dels Arts" où l'un de nos concitoyens tient une boutique de pâtissier-confiseur.

"A l'époque, peut-être au XVIIe ou XVIIIe siècle lors des importants marchés qui animaient les rues de la Foire, Saint-Jean et la place au Bled à travers les étalages et les marchands ambulants, l'on pouvait apercevoir un Africain en costume du pays qui déambulait en tenant une planchette sur son épaule, sur laquelle était posé un énorme pain de sucre cuit que son propre poids faisait descendre lentement jusque dans sa main, l'étirant, il en vendait des morceaux aux passants, entouré d'une multitude d'enfants qui écarquillaient leurs yeux d'envie. A la fin de chaque pain, il retournait chez le pâtissier qui l'avait hébergé, pour recuire du sucre en changeant son arôme, tantôt à la menthe ou à l'anis, tantôt au café ou au citron, il prenait un réel plaisir à faire connaître les parfums de son pays natal.

Lorsqu'il se sentit vieillir, avant de repartir vers son Afrique lointaine, par reconnaissance et pour remercier celui qui lui avait prêté son toit et ses outils, il lui confia son secret de fabrication".

Les marchés ayant peu à peu perdu de leur importance, la disparition quasi totale des marchands ambulants, notre pâtissier voulut continuer la vente de ce sucre cuit dans sa boutique, tant il lui était demandé, et ne voulant pas abandonner la pâtisserie, il décida de fabriquer tous les matins un choix de cette fameuse pâte de sucre de parfums différents, qu'il découpait en bâtonnets et présentait dans des bocaux de verre. Le "Berlingot de Pézenas" était né.

 

 

  Enfin les habitants de Pézenas se nomment les Piscénois.

 

Il me reste beaucoup de photos mais mon petit tour de vacances va s'arrêter là. Nous avons visité beaucoup de villages circulaires et puis nous avons passé une journée à Collioure.

 

Voilà j'espère que cela vous a plu. Je vous dis à bientot pour une autre visite.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mpie56 15/03/2012 23:21

Je n'aurais pas trouvé toute seule ces spécialités !
Quelles jolies couleurs pour ces berlingots !

Collioure me rappelle plein de bons souvenirs ! Nous y sommes passés il y a quelques années, en été. Nous avions bien aimé.

Bises.

Véronique D 10/03/2012 08:01

Deux bonnes spécialités!!! Bon WE!

mariejo47 09/03/2012 20:30

merci pour tous ces renseignements. Collioure as tu vous plaire, c'est un joli coin. Il faut rentrer, dommage ! ça permet de repartir ... plus tard. Bisous

lizagrèce 09/03/2012 18:15

Ils me disent bien ces "petits pâtés" ...
Je pense à toi mais je suis en retard pour plein de choses ... Mieux vaudra tard que jamais quand même